Return to site

digiBrief #8

L'actu du digital en 5 minutes by digiRocks.

Rédacteur : Bertrand.

L’ESSENTIEL

Google

Une cohorte d’inspecteurs du fisc français perquisitionne dans les locaux parisiens de Google, pendant que l’Union européenne prépare une amende anti-trust à 3 milliards d’euros. Ces procédures tombent alors que le géant américain confirme sa suprématie et multiplie les annonces autour de l’intelligence artificielle lors de sa conférence Google I/0 : messagerie Allo, réseau social Spaces, assistant personnalisé et même fabrication de processeurs.

Industrie et digital

Bercy publie sa 5ème étude de prospective technologique. Sans surprise, le digital impacte l’ensemble des 9 secteurs économiques étudiés. Sur 47 technologies identifiées comme clés pour l’industrie française d’ici 2020, 16 sont directement liées au numérique. En recensant les facteurs de succès et les acteurs innovants, l’étude apporte aux PME des recommandations pour orienter leur recherche et développement vers les marchés de demain.

Levée de fonds

Au chapitre des bonnes nouvelles, le monde des start-up françaises se porte toujours aussi bien. Evaneos lève 18 millions d’euros pour booster son service e-tourisme, le spécialiste de la formation au métier de développeur WebForce3 boucle un tour de table à 1,2 millions. Au total, encore 44 millions d’euros mobilisés en une semaine, et la liste s’allonge sans cesse. Pour une fois que la France fait mieux que l’Allemagne

LE BRIEF : Ubé-ri-sé…

… pourquoi le mot uberiser est-il entré dans le Petit Robert ?

Créé il y a à peine 5 ans, le service de chauffeur privé Uber fait son entrée dans le dictionnaire. L’uberisation a même son Observatoire, créé par le président de la fédération des auto-entrepreneurs. Il ne passe pas une semaine sans qu’une industrie se sente menacée d’uberisation. Plus qu’une rupture technologique, l’uberisation vient quand un secteur du « monde d’avant » n’intègre la révolution digitale du « monde d’après », et ne peut donc rendre son modèle économique plus efficient.

… Pourquoi un tel succès en si peu de temps ?

Les consommateurs plébiscitent ces nouveaux acteurs, qui s’habillent souvent à tort du costume de l’économie collaborative. Mais la recette du succès se trouve dans la « scalabilité » du modèle économique, qui permet de passer de quelques clients à une envergure mondiale sans multiplier les moyens et ressources à mobiliser. Et c’est ainsi que de simple application mettant en relation conducteurs et passagers, Uber devient un acteur de la voiture autonome.

… Uber a-t-il définitivement gagné ?

Uber prépare donc son « monde d’après », quand ses chauffeurs seront remplacés par des algorithmes pilotant les véhicules, et lance son propre incubateur de start-up. Car autant que les contrôles de l’Urssaf, Uber doit se prémunir contre sa propre uberisation. Certains se préparent déjà à disrupter le modèle Uber, comme cet ancien conducteur qui pourrait bien bousculer le secteur de son ex-employeur avec son appli Arcade City.

Agenda

· 23 juin au 3 juillet (Bruxelles) : Les Garages numériques, festival des cultures digitales

· 2 juin : Le Salon des micro-entreprises, en mode virtuel – SME Online

· 15 et 16 juin (Paris): Siec16, le salon du retail et de l’immobilier commercial

· 7 juin (Paris) : Les Rencontres du commerce coopératif et associé, l’événement annuel de la FCA, le 7 juin à la Cinémathèque française

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly