Ca m’Ă©nerve đŸ˜€de voir l’Ă©tat de stress qui existe sur ces questions.

Gourous, psys, spĂ©cialistes des spĂ©cialitĂ©, arrĂȘtez de DRAMATISER đŸ˜± et de PATHOLOGISER 💊une partie de la population.

Nous sommes tous diffĂ©rents🌈. Nous avons tous nos forces et nos faiblesses.
Se prĂ©senter en commençant par « son handicap » (physique ou intellectuel) est une bĂȘtise monstre (je peux en tĂ©moigner).

Dans une recherche d’emploi, EVITER de prĂ©ciser particularitĂ© ou handicap.

Pourquoi ?
1/ Tu n’es pas ton HANDICAP. Ce n’est pas ce qui dĂ©finit ta personnalitĂ©.
2/ Ce n’est pas une COMPÉTENCE, plutĂŽt un soft skills, Ă©ventuellement
3/ Ton futur employeur a un problĂšme (c’est pour cela qu’il recrute), ton statut ce n’est pas une solution Ă  son problĂšme
3/ Est-ce que tu sais te focaliser ? Sur sa question ? Sur le job ?
Parler en RESULTATS est tout à fait préférable.
4/ En Ă©voquant ton « problĂšme » tu te mets en danger d’incomprĂ©hension ou de dĂ©clencher des peurs : il est malade ? Il pose des problĂšmes ? C’est quoi ce truc ? C’est Rainman ?

Bref. Simple. Basique.

LE PITCH

  • Ton envie professionnelle
  • Tes rĂ©sultats
  • Tes compĂ©tences
  • Ta touche perso

On oublie le stress ? Le handicap ? La maladie?

On parle d’humanitĂ© ? De toi ?

(article repris de LinkedIn)